Étudier en France après le Bac – Tous ce qu’il faut savoir

292

Pour étudier en France après le Bac, vous aurez besoin d’avoir une connaissance assez solide des conditions d’études et de vie.

En effet, la France constitue l’une des premières destinations pour les nouveaux bacheliers et étudiants afin de préparer leurs licences dans une université Française.

Les diplômes en France sont parmi les meilleures diplômes universitaires en Europe et même au monde.

1. Étudier en France après le Bac

Étudier en France après le Bac constitue une opportunité pour les étudiants étrangers d’avoir un diplôme de renommé.

Ainsi, dans cette partie, on va vous  présenter :

1.1. Système universitaire en France

La France a complètement adopté le système LMD depuis plusieurs années. En France, les possibilités d’études supérieures sont nombreuses et variées.

1.1.1. La Licence

Correspond à 180 crédits, et 6 semestres d’études. Elle permet d’étudier dans un domaine assez large, au moins durant les deux premières années, comme l’Économie et la Gestion, ou les Langues Étrangères Appliquées.

En effet, c’est le premier diplôme qu’un bachelier doit préparer en partant étudier en France après le Bac.

1.1.2. Le Master

Correspond à 300 crédits, et 4 semestres d’études supplémentaires par rapport à la Licence. Tout comme la Licence, les matières étudiées sont relativement générales, mais il est possible de se professionnaliser en deuxième année si l’on ne souhaite pas continuer les études en Doctorat.

1.1.3. Le Doctorat

Correspond à 480 crédits ECTS ou 3 ans d’études supplémentaires après le master. Destiné aux étudiants ayant pour vocation de devenir enseignant-chercheur, et réaliser une thèse sur la période des 3 ans supplémentaires. Un salaire sera octroyé par l’État durant toute la durée de la formation.

Pour accéder à l’enseignement supérieur en France, les étudiants étrangers doivent avoir satisfait aux conditions qui permettent l’accès à l’enseignement supérieur dans le pays où a été obtenu le diplôme de Bac.

En plus, ils devront justifier d’un niveau de compréhension de la langue française adapté à la formation envisagée.

Par ailleurs, pour s’inscrire en 1er cycle dans une université, une demande d’inscription préalable est obligatoire pour les étrangers titulaires d’un diplôme de Bac étranger.

En plus, si vous avez commencé vos études supérieures et souhaitez les poursuivre en France. Ainsi, en fonction des études que vous avez déjà faites et/ou des diplômes déjà obtenus, vous pouvez solliciter votre admission dans une formation supérieure.

1.2. Les meilleures universités Française

On vous invite à découvrir tout ce qu’il faut savoir sur les universités en France pour les étudiants étrangers souhaitant procéder à étudier en France après le Bac.

1.2.1. Université Panthéon Sorbonne

Héritière à la fois de la Sorbonne et de la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris, ce que symbolise son nom de Panthéon-Sorbonne, l’Université Paris 1 accueille aujourd’hui environ 40 000 étudiants répartis en 14 Unités de Formation et de Recherche (U.F.R.) et 4 Instituts.

Elle offre ainsi un éventail complet de formations d’excellence dans le domaine des Sciences juridiques et Politiques, des Sciences économiques et de Gestion et des Arts et Sciences humaines.

En plus, aux formations classiques les plus réputées de France, se sont ajoutées progressivement de nouvelles disciplines :

  • Histoire.
  • Géographie.
  • Philosophie.
  • Histoire de l’art.
  • Sciences économiques.
  • Droit.
  • Sciences politiques.
  • etc…

1.2.2. Université Paris-Sud

Université de recherche intensive au spectre disciplinaire large, elle est particulièrement réputée pour le niveau très élevé de sa recherche, tout particulièrement en Mathématiques et en Physique, apportant des contributions majeures à la compréhension du monde et de l’Univers, tout en servant de socle à de nombreuses recherches en informatique, en chimie et en biologie.

En plus, sa recherche dans les Sciences de la Santé se concrétise dans de nombreux domaines médicaux, notamment en matière d’innovation thérapeutique.

En effet, les grandes disciplines de formations couverts par les diplômes de l’Université Paris-Sud sont présentées comme suit :

  • Chimie.
  • Droit.
  • Economie.
  • Gestion.
  • Electronique.
  • Mécanique.
  • Automatique.
  • Electricité.
  • etc…

1.2.3. Université Aix-Marseille

Créée le 1er janvier 2012, Aix-Marseille Université (AMU) peut légitimement considérer, au terme d’une première période 2012-2017 largement consacrée à la structuration de l’université unique, qu’elle a relevé le défi majeur qu’elle s’était assigné.

En plus, réussir la fusion des trois universités du territoire et donner naissance à une grande université de rang mondial.

En effet, aux formations classiques les plus réputées de France, se sont ajoutées progressivement de nouvelles disciplines :

  • Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines.
  • Droit et Science politique.
  • Economie et Gestion.
  • Santé.
  • Sciences et Technologies.
  • etc…

1.3. Coût des études universitaires en France pour les étrangers

Vous voulez étudier en France après le Bac? Vous voulez connaitre les prix des études universitaires en France ?

On vous présente toutes les informations sur les prix et coût pour étudier en France et ceci :

1.3.1. Coût des études supérieures dans les établissements publics Français

Les droits d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur français sont faibles car l’État prend en charge une partie du coût de ces formations dispensées dans les établissements publics.

Le coût réel des études y est le même qu’ailleurs dans le monde, soit environ 10 000 € par an. La différence est qu’en France, l’État en assume une grande part.

L’Etat français continuera de prendre en charge l’essentiel du coût de votre formation dans un établissement d’enseignement supérieur public. Les droits d’inscription seront similaires à ceux de l’année 2018/2019, soit :

  • 170 euros pour une année en cycle de Licence ;
  • 243 euros pour une année en cycle de Master ;
  • 601 euros pour une année de cursus en formation d’ingénieur dans un établissement sous tutelle du ministère en charge de l’enseignement supérieur ;
  • 380 euros pour une année de Doctorat.

1.3.2. Coût des études supérieures dans les établissements privés Français

Les frais d’inscription dans les établissements privés, notamment dans les écoles de commerce, sont sensiblement plus élevés que dans le public.

En général, ils atteignent 3 000 à 10 000 euros par an. Renseignez-vous sur le site de chaque établissement pour connaître le montant exact des droits d’inscription de votre formation.

Le niveau des financements publics y est donc variable. Dans certains cas, l’État peut reconnaître officiellement un établissement et l’autoriser à délivrer les diplômes nationaux.

Il dispose alors d’un droit de regard sur les formations qui y sont dispensées, ce qui est une garantie de service et de qualité.

1.3.3. Coût des études pour les boursiers

Aucun droits d’inscription à payer, qu’ils soient différenciés ou non, pour :

  • Les étudiants qui viennent étudier en France dans le cadre d’une convention de partenariat entre universités qui prévoit une exonération totale des droits d’inscription.
  • Étudiants titulaires d’une bourse du gouvernement français (BGF) ;
  • Les étudiants titulaires d’une bourse de leur établissement d’accueil, prévoyant une exonération totale des droits d’inscription.

1.4. Étude en France après le Bac avec Campus France

Campus France est un établissement public chargé de la promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger et de l’accueil des étudiants et des chercheurs étrangers en France.

En effet, il encourage la mobilité internationale, gère des programmes de bourses et anime le réseau des alumni.

Campus France est un établissement public placé sous la double tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

De ce fait, Campus France est chargé de favoriser la mobilité des étudiants et des chercheurs étrangers vers la France.

La procédure « Études en France » concerne les étudiants étrangers résidant dans l’un des 43 pays ayant accès à Campus France.

Si vous résidez dans l’un de ces pays, cette procédure de candidature est obligatoire pour mener vos études en France. Toutes les démarches se font en ligne, de la demande d’inscription à l’obtention du visa.

La plateforme Études en France est entièrement dématérialisée et permet de gérer l’ensemble des démarches d’inscription dans un établissement d’enseignement supérieur jusqu’à la demande de visa. Il suffit de créer un dossier électronique personnel et de se laisser guider.

Vous pourrez notamment y déposer vos demandes d’inscription, dialoguer avec l’espace Campus France de votre pays et communiquer avec les établissements dans lesquels vous souhaitez vous inscrire.

2. Vivre en France pour étudier après le Bac

Dans cette partie, on va parler des points suivants :

2.1. Le logement étudiant en France

Un étudiant qui part étudier en France après le Bac a le choix entre plusieurs alternatives pour choisir son logement en France à savoir :

2.1.1. Logement étudiant Crous

Avant de commencer ces étapes, vous devez obligatoirement préparer les deux éléments suivants qui vous seront demandés pour faire la demande de logement CROUS.

Votre pièce d’identité à votre nom avec photo (carte d’identité, passeport, permis de conduire, etc), et un justificatif d’inscription dans un établissement de l’enseignement supérieur français.

Pour les étudiants qui suivent la procédure Campus France vous pouvez écrire une attestation sur l’honneur datée et signée sur laquelle vous précisez que vous êtes en cours d’inscription dans un établissement Français dans le cadre de la procédure Campus France.

2.1.2. La cité internationale universitaire de Paris

La Cité internationale est composée de 40 lieux d’hébergement, les maisons. 18 maisons sont gérées directement par la Fondation nationale, Cité internationale universitaire de Paris, et placées sous son égide.

Ce sont les « maisons rattachées ». Les autres sont elles-mêmes des fondations reconnues d’utilité publique, et possèdent leur propre personnalité juridique.

Quel que soit leur statut et leur mode de gestion, toutes les maisons respectent des principes communs et mènent une action concertée, notamment en matière d’admission des résidents, de vie sur le site, d’offre culturelle…

2.1.3. Logement étudiant avec Les résidences étudiantes privées

Les résidences étudiantes sont une bonne alternative si vous n’avez pas réussi à obtenir une chambre du CROUS.

Les tarifs des résidences privées sont souvent plus élevés que ceux des CROUS mais ils restent compétitifs sur le marché du logement étudiant.

Les avantages au quotidien seront nombreux : vie en collectivité, chambres meublées, internet, laverie, salle de sport …

2.1.4. Le logement étudiant avec Les appartements privés et la colocation

De nombreux étudiants font le choix de louer un appartement. Certains choisissent de vivre seul et optent généralement pour un studio.

Les prix sont ceux du marché de l’immobilier : comptez au minium 800 euros à Paris et 400 euros en régions.

Beaucoup d’étudiants choisissent de louer des appartements plus grands et de faire de la co-location à plusieurs.

Cela permet de partager le loyer mais aussi les frais d’électricité, de gaz et d’abonnement internet/ téléphone.

2.1.5. Logement étudiant avec Les logements chez l’habitant

Idéal pour progresser en français, les étudiants internationaux font souvent le choix d’habiter avec une famille française. C’est une solution pratique et économique : une chambre à vous dans un appartement ou une maison, au coeur la vie quotidienne des Français, avec tout le confort et les équipements nécessaires.

Certaines familles proposent même un loyer gratuit si vous rendez des petits services au quotidien (garde d’enfants, aide aux devoirs, cours de langue, …).

2.2. Coût de la vie en France pour étudiant

Avant de partir étudier en France après le Bac. Il faut avoir pris conscience des coûts de la vie en France qui est considéré comme l’un des pays les plus cher en Europe. En effet dans cette partie, on résumera les budgets les plus utiles à connaître avant de partir en France :

  • Budget Alimentation : En moyenne, les Français consacrent près de 300 euros par mois à leur alimentation. Ce chiffre peut varier en fonction de la ville où vous vivez et de votre consommation. De manière générale, le coût de la vie est sensiblement plus élevé à Paris.
  • Budget Santé : En France, les médecins sont libres d’appliquer les tarifs qu’ils veulent. Pour garder la maîtrise de votre budget santé, privilégiez les médecins qui pratiquent le tarif remboursé presque intégralement par la sécurité sociale. Vous paierez moins cher et vous serez mieux remboursé. Si vous consultez un médecin au centre de santé universitaire, les consultations sont gratuites.
  • Le budget transports : Si vous habitez loin de votre établissement d’accueil, votre budget transports peut représenter une part importante de votre budget total. Il est important de bien l’anticiper.
  • Budget Loisirs : Le prix des loisirs et des activités culturelles est très variable. Il y en a pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Vous aurez souvent accès à des réductions et à des tarifs spéciaux sur présentation de votre carte étudiant ou simplement si vous avez moins de 25 ans.
  • Budget Loyer : De nombreuses options sont à votre disposition pour vous loger pendant vos études en France. Vous aurez le choix entre un logement dans le secteur public ou dans le privé, en résidence étudiante ou en appartement, seul ou en-colocation, dans une chambre chez l’habitant ou dans un logement indépendant.

3. Visa en France pour étudier après le Bac

Le visa long séjour valant titre de séjour mention “étudiant”, abrégé en VLS-TS “étudiant”, permet de séjourner en France de quatre mois à un an afin d’y suivre des études supérieures.

Il donne le droit de :

  • Voyager librement dans tous les pays de l’espace Schengen.
  • Travailler 964 heures par an, soit 20 heures par semaine, pour compléter ses ressources.
  • Bénéficier de VISA, la caution locative étudiante gratuite.
  • Recevoir une allocation logement de la CAF,
  • Prolonger son séjour au-delà de la durée de validité du titre de séjour délivré.

Dès votre arrivée en France, vous devez valider votre visa. La procédure est entièrement dématérialisée. Vous pouvez tout faire à distance, depuis chez vous, avec votre ordinateur.

Dès votre arrivée en France, vous devez valider votre visa. La procédure est entièrement dématérialisée. Vous pouvez tout faire à distance, depuis chez vous, avec votre ordinateur.

Vous devez valider votre visa au plus tard dans les 3 mois qui suivent votre arrivée en France.

Voici l’adresse à laquelle vous devez vous connecter : https://administration-etrangers-en-france.interieur.gouv.fr

Vous aurez besoin :

  • D’une adresse électronique (email) valide,
  • Des informations figurant sur votre visa,
  • De communiquer votre date d’arrivée en France,
  • De communiquer votre adresse de résidence en France,
  • D’une carte de paiement pour payer en ligne la taxe de séjour.

Si vous souhaitez rester en France pour continuer vos études alors que votre visa VLS-TS va expirer, vous pouvez renouveler votre titre de séjour. Cette démarche est payante.

Si vous souhaitez rester en France pour continuer vos études alors que votre carte de séjour pluriannuelle va expirer, vous pouvez demander son renouvellement. Cette démarche est payante.

La demande de renouvellement de votre titre de séjour se fait en préfecture. Vous n’avez pas besoin de rentrer dans votre pays d’origine ; tout se fait en France.

Source : Etudier en France.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Phasellus suscipit ut sem, elit. eget pulvinar